DES SITES AU PATRIMOINE ARCHITECTURAL PRESTIGIEUX

 

PONT DU GARD

Le pont du Gard est un pont-aqueduc romain à trois niveaux, situé dans la commune de Vers-Pont-du-Gard, près de Remoulins, dans le département du Gard.Il enjambe le Gardon, ou Gard. Bâti vers la première moitié du Ier siècle, il assurait la continuité de l'aqueduc romain qui conduisait l’eau d’Uzès à Nîmes.Au Moyen Âge, les piles du second étage furent échancrées et l'ouvrage fut utilisé comme pont routier. L'architecture exceptionnelle du pont du Gard attira l'attention dès le XVIe siècle, qui dès lors bénéficia de restaurations régulières destinées à préserver son intégrité. Un pont routier lui fut accolé en 1743-1747. Plus haut pont-aqueduc connu du monde romain, il a été classé monument historique en 1840 et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en décembre 1985.

AVIGNON

Palais des Papes

Le pont Benezet

Surnommée la « cité des papes » en raison de la présence des papes de 1309 à 1423, elle est actuellement la plus grande ville et chef-lieu du département de Vaucluse. C'est l'une des rares villes françaises à avoir conservé ses remparts, son centre historique, composé du palais des papes, de l'ensemble épiscopal, du Rocher des Doms et du pont Benezet. Elle a été classée patrimoine mondial de l'UNESCO

Vitrine artistique et culturelle, la renommée de son principal festival, connu sous le nom de festival d'Avignon, a largement dépassé les frontières françaises.

NIMES

Les Arènes

La Maison Carrée

La Tour Magne

Les jardins de la Fontaine

Egalement appelée « la Rome française », Nîmes, de par ses prestigieux monuments romains (tels que les arènes de Nîmes, la maison Carrée ou encore la tour Magne) et surtout du fait qu'elle comprend sept collines, à l'instar de la Ville éternelle.

La fondation de Nîmes remonte à l'Antiquité. Ville à la fois romaine et hispanique, camarguaise et cévenole, provençale et languedocienne, fief protestant historique, elle s'enorgueillit d'une culture et d'une histoire particulièrement riches et reste une ville à forte identité.Son riche patrimoine historique et culturel ainsi que la valorisation du patrimoine et de l'architecture a permis à la ville d'obtenir le label de Ville d'Art et d'Histoire.

FONTVIEILLE

Château de Montauban

Moulin de Saint Pierre décrit par Alphonse DAUDET

Buste d'Alphonse Daudet


Ce jeune journaliste parisien d'origine nîmoise revint dans le sud de la France poussé par le désir de retrouver une atmosphère, une ambiance qu'il croyait avoir perdues dans la capitale de la culture et des arts que représentait Paris, viendra séjourner à Fontvieille durant l'été 1860 au Château de Montauban accueilli par son cousin Louis et son épouse Octavie Daudet.

Cette demeure célébrée dans la préface des "Lettres de mon Moulin", fut avant tout un lieu de calme et de repos pour l'écrivain Daudet : "Maison bénie, que de fois je suis venu là, me reprendre à la nature, me guérir de Paris et de ses fièvres".Depuis ce jour, il viendra durant trente ans en vacances à Fontvieille, véritable terre d'inspiration des personnages de ses oeuvres, notamment: "Les Lettres de mon Moulin "avec Le secret de Maître Cornille, "La chèvre de Monsieur Seguin".Le château de Montauban accueille de nos jours l'exposition "Fontvieille en histoires".

En 1935, l'association "Les Amis d'Alphonse Daudet" décida de créer un musée où seraient rassemblés les oeuvres, écrits, souvenirs et photographies du poète, elle porta son choix sur le moulin Saint Pierre.
Ce moulin, qui a toujours son mécanisme d'origine, est le seul à posséder :"une pièce du bas, basse et voûtée comme un réfectoire de couvent", telle que l'auteur la décrit dans les "Lettres de mon Moulin".
 

© 2016